La loi des séries

Publié le par agnèsD

La loi des séries ? Vous connaissez ? Vous savez... ce truc qui dit, pour nous rassurer, qu'une galère suit une galère et qu'on n'y peut rien, snif, mais que ça va forcément s'arrêter à un moment... !

J'attends donc actuellement de tester la dernière partie de cette phrase ! Et d'ici là (ma série se prolongeant...), je suis à la recherche d'un désenvoûteur. Je m'explique.

Tout à commencé fin juillet, en plein boum professionnel, quand je me suis aperçue que ma pelouse défaillait rapidement... la pompe m'avait lâchée ! Vu mes horaires à ce moment, je n'ai pu résoudre la panne de suite et après... c'était trop tard pour la pelouse et l'heure de partir en congé : j'ai quitté le jardin sans plus de questions.

De retour d'Italie, je lance les machines pour reconstituer les armoires de linge en prévision de la rentrée. Une machine... deux machines... paf ! Le tambour rend l'âme !

Pendant ce temps, insidieusement, l'eau chaude tiédissait...

Quelques jours plus tard, les lumières de la chambre de Félix, puis de la salle de bain : clic ! Dans le noir...

Le chauffe-eau estime qu'il est prêt... et refuse de produire de l'eau chaude ! Bon, là, il était temps de faire quelque chose : j'appelle le plombier avant de partir à Barcelone et il me change le groupe de sécurité électrique. Il semble que cela fonctionne.

De retour d'Espagne, Maëlle m'annonce que l'eau chaude ne fonctionne plus à nouveau et je découvre mon placard à chauffe-eau inondé d'eau : pas bon ! Je rappelle le plombier... qui au dire des évènements, m'annonce qu'il faut envisager l'achat d'un nouveau 200 L !
Pendant ce temps, mes adorables beaux-parents, usés par les lessives au lavomatique, ont fait venir un dépanneur qui annonce lui-aussi que le lave-linge est muerte, snif !

C'en est trop ! Je décide enfin de réagir sévèrement et prends mon vendredi matin (la semaine dernière) pour faire les magasins et investir dans un chauffe-eau ET un lave-linge. Mission accomplie ! J'appelle le plombier pour convenir d'un RV rapide... début de semaine. Voici le cou de la série bien tordu, me dis-je !

Et bien, vous me croirez ou non mais dans la nuit même, si, si, c'est pas une blague : le bloc électrique saute ! Et au matin, nous nous retrouvons à tester tous les fusibles avec Maëlle !! Sans explication... Dédé repasse par là et conclue de même... à moins qu'une souris revancharde m'ait bouffé un fil là haut... En effet, depuis cet été, je suis envahie et j'ai depuis peu répartie des graines empoisonnées un peu partout... Résultat : la moitié de la maison est dans le noir, cool !

Mon plombier, quant à lui, est trop pris en début de semaine et m'indique au téléphone comment commencer à vider le chauffe-eau et avancer le boulot... l'installation est tellement bien faite que j'en suis réduite à couper l'arrivée de la maison pour cela, l'arrêt placé avant  le chaffe-eau ne fonctionnant pas, aaaaaaaaaaaaaaaaah !

En résumé, nous en sommes aujourd'hui à :

- un lave-linge neuf et installé mais qui ne peut fonctionner car...
- l'arrivée d'eau maison coupé en attente de virer ce vieux chauffe-eau ;
- et donc plus d'eau !
- le chauffe-eau neuf patiente sous la soupente du garage ;
- le soir, nous lisons et nous nous déplaçons à la lampe de poche dans la moitié de la maison dont les chambres... ;
- nos cheveux soumis à un régime associé "shampooing bio et eau froide" n'ont jamais été aussi beaux et brillants (ne croyez plus toutes les pubs qui veulent vous vendre des produits soi-disants soignants chers et chimiques) !!
- ma note financière eau et électricité des deux derniers mois devrait être considérablement allégée : on va pouvoir reprendre des vacances !

Donc, j'ai bel et bien testé et éprouvé la fameuse Loi de Murphy et de la tartine beurrée... : quelqu'un a-t-il oui ou non un n° de tél à me fournir ? Vous savez... pour le désenvoûtement...

D'ici là, révisez vos classique avec Murphy sur Wipipédia, vous ne serez pas déçu. Et je confirme que si la "loi de la tartine beurrée" énonce que la tartine tombe toujours du côté beurré, n'accusez pas le sort pour nier vos responsabilités : c'est vous et vous seul qui avez beurré votre tartine du mauvais côté !

Euh... le désenvoûteur ?

Publié dans :0038: Working girls

Commenter cet article

cecilou 06/10/2008 10:06

pour en finir avec Molière : tout a commencé c'est encore mieux avec un "a" sans accent puisque c'est le verbe être.Pour le désenvouteur j'ai cherché un peu sur internet, j'ai trouvé le diagnostic à 30€  et le désenvoutement à 250 €, je penche qu'il vaut mieux attendre la fin de la série...

agnèsD 06/10/2008 18:15


"Je penche" ? Ah, ah ! c'est l'hôpital qui se moque de la charité ! Bon, la famille Rouy m'a trouvé un truc... à suivre !


calounette 03/10/2008 15:39

alors moi je signale que "Tout à commencer" ce n'est pas "er" à la fin....car c'est pas en vexant Molière que ta maison ne s'écroulera pas  !Et sinon je me souviens qu'au Bénin ma chère frangine avait du adopter des canards pour désenvouter sa maison, tu peux toujours lui demander conseil.....bon courage à vous.

agnèsD 03/10/2008 21:27


Des canards ? Pourquoi pas... mais y'a pas encore de fuites pour faire une mare... ça marche aussi avec des poules ? Pour la faute, c'est rectifié chef
!


NH § DD 03/10/2008 14:20

Installez-vous rue de la République.....Courage et mille bisous de réconfort .

agnèsD 03/10/2008 21:27


On y passe, on y passe !