Mental toughness

Publié le par cecilou

Hier j'ai passé la journée à Madrid pour assister à une formation mental toughness.

Quand j'ai appris que le formateur venait du milieu du sport j'ai commencé à m'inquiéter.
Il faut dire que j'ai déjà eu le droit deux fois au documentaire "les bleus dans les yeux" ou quelque chose du même style sur l'équipe de foot française...et l'idée d'être managée à la façon Aimé Jacquet ne m'a jamais enthousiasmée, chacun son style.

Cette fois-ci moins de risque nous sommes en Espagne et le formateur étant anglais, sa spécialité c'est plutôt le cricket.


Et finalement je suis sortie assez convaincue.
Steve, notre cher anglais nous a en effet appris que nous étions des athlètes, des athlètes du business bien sûr mais soumis aux mêmes pressions que des athlètes qui préparent les jeux olympiques (il en a suivi 3: 1992 - 1998 - 2004 en tant que psychologue) donc il sait de quoi il parle.


Légende : Cécile en athlète - j'ai pas de photo de la formation... :-)

Il nous a soumis à un test pour savoir à quel type de toughness nous résistons le mieux ou le moins (turnaround, endurance, risk et critical moment si je me rappelle bien) et j'ai découvert que mon point faible c'est l'endurance !


Les bons conseils de notre coach :
- de l'exercice mais pas besoin de se ridiculer avec Jane Fonda, en tant que manager actif nous pouvons nous rabattre sur les escaliers et parcourir en long et en large les halls d'aéroports, il y a un nombre de pas à atteindre par jour, 10 000 je crois
- une diète équilibrée avec des aliments qui sont à digestion lente, le seul exemple qu'il a trouvé c'est le porridge, dommage les espagnols ne savent même pas que cela existe (et comment expliquer le porridge à un espagnol ? ce n'est pas un tapas, ni une tortilla, ni une paella, ça n'a pas de goût mais ça se mange !)
Il nous a conseillé d'aller consulter l'index de glicémie sur Internet pour en trouver d'autres et j'ai l'impression que si je demande plus d'infos à Tatanou elle sera bien + calée que Steve
- et il y avait un 3e conseil mais je ne me rappelle plus, il faut que je vérifie mes notes qui sont restées au boulot !

PS: tatanou sauve moi ! Je n'ai pas envie de me mettre au porridge mais j'ai besoin d'énergie pour finir l'année !

Publié dans :0038: Working girls

Commenter cet article

jean-claude DELCLOS 23/11/2008 16:41

Des pâtes des pâtes oui mais des panzanis. Pour l'énerzie rien de mieux conseil des vrai sportifs de la course à pieds  maminou

cec 24/11/2008 22:38


oui mais il faut varier non ?


Tatanou 21/11/2008 11:13

Ah oui... pas mal la photo en athlète. Tu crois qu'avec mon boulot je peux avoir la même ?

cec 24/11/2008 22:38


sans problème, demande à Laetitia


Tatanou 21/11/2008 11:11

J'arrive ! Alors, et d'un, le porridge c'est pas sans goût et nous, on l'apprécie : les enfants adorent "goûter porridge" en hiver après une balade dans le vent...  
Et de deux, oui les sucres lents je connais : arrête les céréales et le pain blanc au petit-déj. et passe au pain complet ou céréales... (tu sais, le truc avec lequel j'embête    tout le monde quand je passe chez eux, ouarf !) j'vais réfléchir à quelques menus pour un article, c'est promis !