Journée de la femme, 2ième !

Publié le par agnèsD

        Et oui ça y est, je craque, j'y reviens ! C'est quand même le jour pour s'y arrêter et faire son petit bilan... ou donner son point de vue.

... en tant que working girl mais surtout en tant que femme, comment est-ce que je perçois mon rôle et mon statut ? Et vous-même, que vous soyez étudiante, femme au foyer, salariée, enceinte ou grand-mère, qui êtes-vous ? Que pensez-vous ?

        C'est l'enquête du jour et je vous pose la question autour de plusieurs thèmes : réfléchissez ET témoignez, en m'envoyant vos réponses (par email) pour que je les mette en ligne.

Comment vous interpellent les mots suivants ? indépendance  -  travail  -  études  -  vie sociale  -  couple  -  envies cachées  -  enfants  -  éducation  -  avenir.


AgnèsD, 38 ans
indépendance l'indépendance, je l'ai, dans le sens où je m'assume financièrement et que j'ai choisi mon métier : tout le monde n'a pas cette chance. Ma mère nous a toujours incité à nous débrouiller par nous-mêmes...  ce que j'ai toujours suivi, peut-être à l'excès ?
travail être une femme au foyer est devenu un luxe et inévitablement on devient une femme au travail : ça arrondit les fins de mois ! mais c'est aussi un choix d'indépendance et une ouverture sociale, ce qui n'était pas le cas il y a peu lorsque le conjoint estimait la place de la mère à la maison.
études mes parents m'ont offert la possibilité de poursuivre des études et je les en remercie, ce qui n'a dû être toujours facile car j'ai longtemps suivi plusieurs voies... dont la dernière finalement ne rentabilise pas mes années universitaires de façon concrète. Ceci dit, elles m'ont permis une culture générale importante qui ressort au quotidien, si, si ! Et j'ai pu faire un métier qui me plait pour gagner ma vie.
vie sociale aaah ! nous les femmes du 21e siècle, nous sommes de plus en plus nombreuses à pouvoir nous épanouir en dehors du foyer familial... ce qui n'est pas toujours facile à gérer il faut le reconnaitre, mais on n'a rien sans rien et c'est quand même une avancée énorme... l'est-elle pour tous ?
couple on choisit pas sa famille mais on choisit la personne avec qui on veut faire sa vie maintenant : je pense que ça a un poids énorme sur ce qu'on souhaite. Comme on choisit, cela demande beaucoup plus de compromis pour s'aménager une existence à deux... et plus si enfants. Les femmes se posent plus de questions sur ce qu'elles veulent. Quand à parler de l'égalité au sein du couple... les changements sont sur le papier mais proportionnellement au nombre de couples, le sont-ils aussi dans la réalité ? en tout cas, on nous le laisse croire... ça rassure tout le monde et personne !
envies cachées  ... correcte... m'offrir une année sabbatique et parcourir le monde avec mes enfants pour leur montrer la beauté et la diversité de notre planète et partager ensemble ces découvertes.
... moins correcte... me réveiller et rester sous la couette malgré au moins 2 réunions capitales qui m'attendent, un rendez-vous avec les élus, la compta à mettre à jour, les enfants à emmener à l'école et j'en passe et des meilleures...
... mais où va-t-on... dire à tout ces moroses de la vie qu'ils me gavent, envoyer paitre les emm... au boulo sans diplomatie, sortir quand j'en ai envie, abandonner le diabète à la porte d'une boulangerie, me faire pousser des ailes...
enfants oooh ! cette source ineffable de joies quotidiennes ! je leur souhaite tout le bonheur du monde tout en sachant que je ne peux les préserver de tout et c'est le plus dur ! Ce qui est bien, c'est que j'ai pu choisir (enfin, presque, mais c'est un autre détail) d'avoir des enfants et les mettre au monde grâce aux progrès médicaux. Je ne sais pas comment j'aurais pu gérer et survivre au début du 20e siècle sans contraceptif et autres...
éducation  j'essaye de  transmettre à mes enfants respect, entraide, créativité, imaginaire et curiosité : avec ça, on va au bout du monde... bon, les miens, en plus, ont la parole en facteur inné, ça peut épuiser... plus sérieusement, la technologie d'aujourd'hui leur donne plus de possibilités qu'avant, mais j'espère qu'ils prendront conscience surtout du facteur humain et de l'environnement sans lesquels l'avenir me semble sérieusement compromis.
avenir  je m'interroge plus pour l'avenir de mes rejetons que pour moi-même... mais j'espère quand même ne pas finir aveugle, sans pied et complètement gâteuse et dépendante : comme quoi l'indépendance à un prix quand on l'a gouté !


Maëlle, 13 ans et demi
indépendance c'est bien d'être indépendante pour apprendre des choses toute seule par moi-même mais des fois c'est mieux d'être à plusieurs pour s'aider
travail ça sera génial de travailler pour faire ce qui me plait, un métier que je choisirai et qui sera presque comme un loisirs (car choisi) et je pourrai m'y faire des amis
études étudier c'est bien car j'apprends des choses et me donner des diplômes pour trouver un métier qui me correspond
vie sociale la mienne se passe avec mes amies et au centre de loisirs ; on peut faire des rencontres ; rester chez soi tout le temps n'est pas très amusant.
couple c'est bien d'être amoureux pour vivre avec une personne qu'on aime beaucoup, faire des voyages.
envies cachées devenir millionnaire ; être styliste ; habiter dans une grande maison avec un grand jardin et une gigantesque piscine ; manger pleins de bonbons et regarder la télé pendant des heures ; m'acheter des tonnes d'habits à la mode
enfants si je peux en avoir, j'aimerai avoir des jumeaux, c'est trop mignon
éducation ma maman est parfois très stricte mais quelquefois elle fait le clown pendant des heures, et elle peut être cool quand on va faire les boutiques : elle a le courage d'attendre pendant plusieurs heures
avenir j'aimerai bien que ce soit une femme qui gagne les élections présidentielles car les femmes ne sont pas beaucoup présentes dans la politique

Publié dans :0038: Working girls

Commenter cet article