Vendeur rayon bricolage contre working girl

Publié le par agnèsD

Image hosting
Ayant décidée de refaire entièrement ma cuisine, je m'applique depuis 2 ans déjà à concrétiser l'image de ma cuisine idéale ou presque. Ce qui n'est point une mince affaire, car il ne s'agit plus seulement de déco, mais aussi d'électricité et de plomberie entre autres...

Il y a deux ans, avec l'aide de 2 autres girls, nous avions entrepris de décoller tout l'affreux papier peint du propriétaire précédent, et de combler les (très) nombreux trous découverts d'enduits. Puis, attendant que ça sèche, le temps est passé...

Au dernier passage de beau-papa Dédé, je fis un point avec lui sur les conseils et marches à suivre côté électricité, car quelques jours plus tôt, sautant sur l'occasion de promos (très) intéressantes, je m'était décidée à investir dans les meubles...

Au hasard de rencontres bricoleuses (stage détournement d'objets dont je ne vous ai toujours pas mis en ligne les détails je sais !) et de soirées irlandaises, j'ai glané quelques conseils ou possibilités de travaux au niveau plomberie, ce qui m'a permis de me convaincre que toute seule, ça risquait d'être chaud vu l'ampleur du chantier que j'envisageais... mais je n'abandonnais pas pour autant l'idée !

Ces vacances, mon papounet étant à domicile, nous envisageons et l'électricité et la plomberie, pendant que maminou joue avec les enfants. Nous commençons à monter les meubles (trop facile !) afin de vérifier les dimensions de l'évier à encastrer que je dois encore aller acheter.


        Samedi, me  prenant de courage car peu motivée à affronter les grands magasins un WE ensoleillé, je commence par aller jeter un coup d'oeil à Alinéa, là où j'ai acheté les meubles, tant qu'à faire ! Après quelques aller-retours errants dans ces couloirs de présentation à la Ikéa, je dois me rendre à l'évidence : pas d'éviers qui me conviennent... je prends quand même au passage les éclairages, histoire de pas être venue pour rien, me faisant gratifier d'un trio de regards "qu'est ce qu'elle veut celle là ?" quand j' interrompe la conversation (très) personnelle et animée de trois vendeurs.

        J'enchaine sur Leroy Merlin : le vendeur me regarde de haut quand je lui demande s'il est possible de voir l'évier de plus prêt ainsi que la marche à suivre pour faire l'achat... vu que l'évier en question est exposé 15 mètres au-dessus de ma tête ! Il me barbouze à moitié en m'indiquant une vague direction comme si une pauvre femme comme moi pouvait y comprendre quelque chose... et me tourne illico le dos pour s'intéresser à un papy en bleu de travail ! Heureusement, un vendeur un peu plus aimable me renseigne mais n'a plus l'article en stock et me file le numéro à appeler courant semaine prochaine au cas où...

        Je continue donc sur Brico dépôt, bien décidé à en finir avec ce foutu évier de *$@#*, ayant promis à papounet de m'en occuper cette semaine pour qu'il s'attaque à la plomberie la semaine prochaine. Et là, je conclue en beauté ma relation avec la "gente masculine type vendeur" avec :

- un premier qui me sort tout sourire, tout en s'occupant d'un autre couple "ah, mademoiselle, vous savez que regarder, c'est acheter ?" (Vas donc eh patate...)

- et un deuxième que j'apostrophe un peu plus tard pour demander s'il ne serait pas possible par hasard de jeter un coup d'oeil sous l'emballage du carton pour tâter la matière... "Ah bein le grès c'est normal, comme ça quoi, mais ce modèle on l'a plus en rayon... mais qu'est ce que vous comptez ?".
Moi :"Je regarde si un autre modèle pourrait convenir par rapport à la taille que je dois encastrer".
Lui : "Mais pourquoi, c'est une cuisine équipée, vous mettez un autre meuble à côté... (etc, je vous passe les détails...), de toute façon tous ces modèles sont valables !".
Moi, à cet abruti peu aimable : "J'ai mesuré mon meuble de dessous et je ne peux dépasser ces dimensions".
Lui, toujours en rogne : "Mais non, je vous dis que tout peut s'encastrer !".

Je reste zen et changeant de sujet, je m'enquiers de savoir si le magasin va en recevoir bientôt et comment procéder. Tout en m'arrachant mon catalogue des mains alors que j'étais en train d'ouvrir à la page des éviers, que j'avais marquée, il recherche pendant 5 min la page en question croyant mieux faire et me souligne l'évier en question en m'indiquant la référence à indiquer... Je dois vraiment avoir l'air d'une débile, c'est pas possible ! Comme si une femme ne pouvait pas discuter évier ! Ne voulant pas m'abaisser à son niveau, je l'ai remercié d'un sourire et je me suis tirée... Tant pis pour l'évier, on verra la semaine prochaine !

Publié dans :0038: Working girls

Commenter cet article

laeti 20/05/2007 01:12

pourtant ce genre de matcho doit penser, les femmes à la maison pour le ménage et les Hommes au boulot...ben quoi, il est normal donc qu'une femme sache mieux qu'un homme quel genre d'évier elle a besoin...c'est pas lui qui fait la Vaisselle, non?! Et puis de toute façon les femmes savent toujours mieux que les hommes ce qu'elles ont besoin et surtout de nos jours.

agnèsD 20/05/2007 16:12

ça oui ! mais de là à trainer nous même dans les rayons... y'a tout un monde à ne pas envahir, tout de même ! Pèpère peut bien faire les achats pour nous, pensent ces vieux vendeurs !

calounette 25/04/2007 08:49

sache que la seule solution pour une femme d'etre prise au serieux dans un magasin de bricolage c'est d'y aller en tenue de travaux. Moi j'ai testé en jupe-chemisier et avec  pantalon tout barbouillé de peinture et d'enduit, ben y'a pas photo, tu devrais essayer!

agnÚsD 25/04/2007 21:25

ah ouai ? j'étais pourtant pas en jupette... mais y'avait pas de cambouis ou autres sur mes fringues...

zazou 24/04/2007 21:32

il existe des vasques que tu peux mettre dessus carrement...mais bon il est vrai que vu que le plan de travail est deja un peu haut ...va te falloir l'escabeau pour te laver les mains aprés...allez sans rancune...juste une deuxieme vanne pour la soirée..les vacances c'est vraiment trop bon... allez no comment !

agnÚsD 25/04/2007 21:22

... il n'y a personne au numéro que vous demandez... bip... bip...